Sur la carte vous retrouvez tous les lieux participants au festival du Coucou Puissant.

La Clef est un collectif qui vise l’auto-émancipation de nos vies à l’égard du système par tous les moyens possibles.

La Petite Maison est un projet socio culturel, à l’initiative d’un groupe de citoyens avec et sans-papiers. Cette expérience collective est axée sur l’idée que, pour des personnes sans-papiers, l’accès au logement conditionne l’ouverture d’autres droits (travail, aide médicale, formation), et participe pleinement à l’intégration et à l’insertion sociale.
Plus qu’un logement, La Petite Maison est un espace accueillant différents projets et activités rythmant les semaines, des évènements invitant aux rencontres et aux échanges, des moments de discussion et de sensibilisation sur les questions de l’autre et du vivre-ensemble. La Petite Maison ne porte aucun drapeau politique, respecte la liberté d’expression et rejette tout repli communautaire ou religieux.

L’ ASBL La Maison à Bruxelles ( LaMaB) est une association qui qui porte un projet d’habitat communautaire ainsi qu’un centre culturel.

La maison dispose d’ateliers, d’espaces de travail collectifs, ouverte à différents types d’activités: les arts graphiques, les arts vivants, des cours de yoga, réunion… nous organisons également des concerts, des spectacles, des expositions, des conférences, des formations, un marché gratuit…

description à venir

Soci@logis est un collectif composé de personnes sans papierS
militantes et de jeunes militants de la JOC (jeunesse organisée
combative). Nous occupons 7 appartements dans des logements sociaux
laissés à l’abandon. Nous avons tous mis la main à la patte pour
effectuer les travaux de rénovation dans tous les
appartements.L’idée était de pouvoir se loger et investir un local
commun au collectif pour y proposer des activités ouvertes aux
habitants du quartier.

 

44 rue de l’Abbé Cuylits


Ces quatre hangars andertlechtois servaient de parking avant d’être rachetés par le Community Land Trust, qui a l’intention de les transformer en logements sociaux acquisitifs à partir de fin 2020.
Entretemps, ils se transforment en espaces bigarrés et utiles pour le quartier. Malgré des conditions techniques assez particulières, une bonne poignée de projets entreprend la mise en place et la dynamisation de ce lieu d’un genre nouveau. On y trouve du logement modulaire, des activités pour les jeunes et les gens du quartier ainsi que des projets d’économie circulaire.

La réactivation (par l’usage) de bâtiments abandonnés ou oubliés, de terrains et d’espaces (public) à l’aide de l’organisation de centres socio-culturels temporaires et autonomes. Le dialogue, la création, l’autonomie et l’action, c’est notre devise.

Depuis l’été 2017, l’asbl DAK-Domus Art Kunst coordonne le projet «l’uZinne » : un centre socio-culturel éphémère aménagé dans un entrepôt industriel abandonné. C’est un des projets du “Pop Up Kanaal”, soutenu par la Commune de Molenbeek-Saint-Jean via les Contrats de Quartiers Durables.

L’uZinne c’est : 

→ UN PROJET COLLABORATIF
//Des partenariats pour créer de complémentarités, des collaborations bordéliques et créatives//

Plusieurs collectifs et ASBL ont déjà rejoint l’aventure : actuellement Be:Pulsed, Collectif Heylàbas, Collectif KomChéTaMère et anciennement Sublab et Bulle . Qu’est ce qu’on veut ? Insuffler une nouvelle vie dans ce lieu oublié de la sphère public.

→ UNE PROGRAMMATION ARTISTIQUE
//Un espace abandonné pour tout y créer//

En redynamisant ce bâtiment vide, nous souhaitons partager avec le public une programmation d’activités socio-culturelles complète et originale.
Tout le monde est invité à proposer une activité, s’impliquer dans le lieu, donner de son temps au sein d’une dynamique ouverte et solidaire.

→ DES ESPACES DE CREATIONS
//La créativité c’est comme les bonnes vibes , plus tu en donnes plus tu en reçois//

Partager nos espaces avec des artistes, pro, amateurs, collectifs, solitaire, c’est notre façon a nous de promouvoir la création artistique avec : 

  • une salle de répétition
  • un studio d’enregistrement 
  • un labo photo 
  • un atelier partagé de 120 m2 
  • des espaces pour expos, concerts, etc. 

→ UN PROJET OUVERT SUR LE QUARTIER
//Se réapproprier l’espace public en intégrant un max de monde//

L’uZinne c’est une folie créative passagère mais un aussi un Zinneke! Un gros mélange avec les envies et les idées de pleins de gens d’horizons différents. 






Jam :

Voici un petit texte de présentation de la D’JAM : 

Tous les mercredis de 18h à 23h : D(js)'(and)JAM(eurs) Le mélange du monde électronique et du monde acoustique a créé la D’JAM; Autant dans la rencontre de genres différents que dans les formats de live proposés – qui flirtent avec l’improvisation jusqu’à se fondre complètement avec elle – la D’JAM est un espace d’expression inclusif qui fait dialoguer les sons et les sens dans un esprit d’improvisation soignée où l’égo reste au placard et l’écoute et le partage sont au centre de la scène.

Le 9 octobre de 18h à 1h, D’JAM spéciale : Up the bug (feat. dance divine) ‘Bristol iz hear! De retour sur la capitale, les quatres wild brits nous prépare un feu sacré! Composé du Captain Jay, Detective Lee, Fisherman & DeadDog, les quatres jeunes terribles incarnent des powerbanks de musicalité indie folk ska-rock avec une puissance soul des plus authentiques. Quoi de mieux que pour chauffer une JAM? ‘

Entrée Libre

 

Epicerie solidaire :

A été créée pour lutter contre le gaspillage alimentaire mais aussi pour ceux qui ont des fins de mois difficiles… La DAK et le Collectif KomChéTaMère proposent des produits qui ne sont plus vendables mais encore consommables et au prix que tu veux (Prix Libre). Le but n’est pas de revendre des produits, l’argent nous sert à financer l’essence, la location d’une camionnette, les charges et les différents frais d’entretien de notre local.
Au sein de ce système de redistribution alternatif, tout le monde est bénévole. N’importe qui peut faire partie de l’équipe et participer à la récupération des invendus, lors du tri ou des permanences de redistribution.

 



Quai de l’industrie 230: Cette ancienne fabrique textile a été rachetée par les services des pompiers pour y faire une nouvelle caserne. En attendant les travaux la région fait confiance à l’asbl Ricochets pour y développer un projet de défense des droits LGBT. Des ateliers de discutions et des moments de convivialités y sont organisés pour cette communauté et leurs ami.e.s.

L’Ades’if: un espace autogéré d’activités sociales, culturelles et citoyennes.
Envie d’être tenu au courant des activités? Inscrivez-vous à la newsletter
_____________________________________________

Situé au 71 de la rue de Liedekerke, à Saint-Josse, ce lieu, ouvert à tou-te-s, est géré bénévolement par des membres du « réseau » ADES et d’autres personnes motivées.

L’espace accueille des réunions de collectif et de personnes du quartier et d’ailleurs, des cours, des ateliers, des événements culturels et toute autre activité qui peut y faire sens. Autant d’occasions de se rencontrer, débattre, sympathiser et s’organiser.

Qu’est ce qu’on y trouve ?
– Une salle polyvalente modulable (réunion, atelier, projection…)
– Une petite salle avec une cuisine
– Un espace de bureaux pour des petits collectifs ou des associations qui ont besoin d’un lieu de travail.
– Un espace polyvalent, pouvant accueillir des petites prestations artistiques, des café-débats, des ateliers, des projections, petites conférences…
– Un atelier vélo et un atelier de serigraphie

Un espace autogéré
L’autogestion, c’est un mode d’organisation sans hiérarchie, où chaque membre actif/active est libre de prendre part aux décisions et aux actions. Le local vit grâce à l’implication de tous les membres. Cela implique aussi que l’espace est entretenu par chaque personne qui désire s’impliquer dans le lieu. Personne n’est payé pour le faire. Une assemblée du local a lieu régulièrement. Cet espace régulier permet de se rencontrer, d’accueillir de nouvelles personnes ou collectifs, de discuter des projets et des questions relatives au lieu.

C’est-à-dire ?

Un espace non-marchand
Nous cherchons à construire un lieu accessible à tous, hors des logiques habituelles. Comme ce lieu existe avec peu de frais, nous pouvons éviter un maximum d’y faire tourner de l’argent. Nous revendiquons une autonomie politique, morale et financière vis-à-vis des partis politiques et des institutions. Nous fonctionnons donc sans subvention ni sponsor. Nous ne vivons cependant pas dans un monde gratuit et l’ades’if n’est pas auto-suffisant: les frais (électricité, chauffage, entretien) pourront être compensés par une caisse remplie librement par les participants, en fonction des moyens

C’est-à-dire ?
==> Envie de réserver le local ADES pour une activité? Rien de plus simple, vérifiez les disponibilités sur l’agenda et contacte l’équipe local via un mail à adesif@reseauades.net

==> De nombreuses activités ont déjà lieux dans l’adés’if. Elle ont lieux de manière récurrente et sont ouverte à toutes et tous.

Communa s’engage pour les bâtiments vides de Bruxelles servent à l’ensemble de ses habitant.e.s et aux besoins sociaux de notre ville.
Les lieux temporairement occupés deviennent des espaces où on expérimente des nouvelles manières d’habiter, de penser et d’organiser la ville. De l’un à l’autre, on rencontra des solutions de logement d’urgences, des initiatives culturelles et artistiques, des projets d’économie sociale, des habitats groupés… Chacun de ces lieux est unique : ils deviennent ce que les communautés d’occupant.e.s ont la volonté d’en faire. La rencontre de ces personnes, les synergies de leurs projets et le mélange de leurs publics font place à l’imprévu.

585 Chaussée de Boondael

Le Café Solidaire est un lieu ouvert à tous, un espace de rencontres,
d’échanges, et de discussions, autogéré par un collectif de voisins.
Nous sommes ouverts les mercredis de 16h à 20h, les samedis de 16 à 22h
et parfois les autres jours de la semaine.
Des activités sont organisées régulièrement dans le local, le jardin, ou
dans le quartier. ( Repas tous les samedis, yoga les lundis, Repair
Café le dernier samedi du mois, et aussi, des projections, jeux de
société, karaoké, spectacles, concerts, discussions, activités pour
enfants, cirque, ateliers liés à la Faune et la Flore, à l’alimentation,
etc.)
Si vous voulez initier une activité ou utiliser le local pour vos
réunions, projets, un événement, des ateliers, contactez nous
cafesolidaireboondael@gmail.com
Le local est situé au numéro 585 de la chaussée de Boondael, à 1050
Ixelles.
https://www.facebook.com/cafesolidaire.boondael.7
Bienvenue! Welkom! Tafadlu! Marhaba! Fogadtatás! bem vindo! Dalal jàmm!
Bienvenido! Dobro pozhalovat’!

description à venir

description à venir


L’enchantier est un logement sous bail de rénovation. Depuis plus d’un 1 an, une dizaine de personnes y habite en échange de leur participation aux travaux. Le rez-de chaussée étant enfin terminé, il a été transformé en salle des fêtes ! Nous organisons d’ailleurs le HOP POP UP Bar éphémère du 26 septembre au 4 octobre. Parmi nous, des étudiant.es, travailleu.rs.ses, un collectif de cuisine pour migrants et beaucoup de personnes aussi impliquées dans le centre social de l’accroche.


L’accroche est un centre social situé à forest. Un espace de 2000 m2 toujours en construction où s’organise toutes sortes d’activités : boxe, yoga, ateliers de serrurerie, bibliothèque, ludothèque, projections, ateliers créatifs … Un lieu de rencontre entre militant.e.s et personnes du quartier, disponible pour les collectifs qui le veulent. Nous souhaitons en faire un lieu autogéré accessible à tou.t.es, les activités sont gratuites ou à prix libre.

Dans le milieu des occupations temporaires Ricochets est une jeune asbl. Ces objectifs sont la défense du droit au logement, veiller à vivre en harmonie avec son environnement, et la défense de la culture Queer.
Deux bâtiments sont actuellement gérés par l’association.

Avenue du Fusain 67 : Cet ancien commissariat racheté par la régie foncière de Bruxelles a été confié pour un an à l’association Ricochets pour son occupation temporaire avant travaux. Les 20 espaces de bureaux permettent d’héberger d’autres asbl à vocation culturelle et/ou sociale ainsi que divers artistes musiciens, peintres, écrivains. La participation aux frais de chaque occupant est très raisonnable ce qui laisse à chacun la possibilité de se consacrer à ses projets. Une cuisine commune, un garage et une cour servent d’espace de convivialité aux utilisateurs du lieu.